CHIROPTERA

septembre 9, 2012 at 11:43 , by Temperance

Vendredi soir, vers 21h30, promenade sur les quai en bord de Corrèze. Je l’emmène au parapet, sur notre droite un pont ; et au-dessous de nous, quelques chauves-souris au ras de l’eau. Elle se fend d’un commentaire : « je n’ai pas peur, les sorcières aiment les chauves-souris ».

Puis retour à l’appartement. Toilette du soir. Elle se brosse les dents, et pousse un cri : une chauve-souris est là, volant dans l’espace étroit de la pièce. J’ai au fond de moi l’éclosion d’une peur enfantine. Elle rit. Elle descend les escaliers et tombe sur quatre autres chauves-souris dans le séjour. Elles semblent à l’aise, nullement troublées, et volent avec une élégance féminine.

Elle rit.

Je rampe, j’ouvre les fenêtres.

Elles quittent l’appartement.

Magie de la vie : 5 chauves-souris.

Texte de Monsieur H.

La chauve-souris est un symbole de bonheur pour les chinois, car le mot « chauve-souris », biàn fû, est presque semblable au mot « bonheur », . Le motif de cinq chauves-souris réunies est un motif particulièrement favorable et populaire. Ces « cinq bonnes fortunes », wù fû, représentent longévité, richesse, santé, amour de la vertu et mort naturelle. L’expression « que cinq fortunes frappent à votre porte », wù fû lin mén, est un vœu communément formulé.

Category En marge | 9 Comments

LA RICHESSE DU COEUR

septembre 5, 2012 at 15:50 , by Temperance

Reish, 20ème lettre de l’alphabet Hébraïque,

Tarot de Marie Elia

Bien-aimé de la terre, tu te crois propriétaire de ce que tu possèdes : corps, habitation, argent, connaissances, enfants … Mais oseras-tu comprendre que rien ne t’appartient ? Oseras-tu tout me donner ? Par exemple agir dans ton activité professionnelle uniquement pour Moi, dans la conscience que l’énergie-argent que tu reçois en échange n’appartient qu’au Divin, et que tu n’en es que le dépositaire ? Alors, tout ce que tu t’offriras avec cet argent sera Mon cadeau pour toi. Et tu seras libre !

Je ne te demande pas de partir va-nu-pied sur les chemins. le don est avant tout intérieur. Alors acceptes-tu de courber la tête et de laisser déverser hors de toi tout ce que tu sais, tout ce que tu crois posséder, toutes tes défenses illusoires ?

Texte de Marie Elia, Extraits.

Category Corps & Âme, Tarot | Commentaires fermés

JUS DE RENTREE

septembre 1, 2012 at 14:53 , by Temperance

Tous les ans c’est la même chose.

Je me précipite pour découvrir la nouvelle fragrance de Lutens, et je suis rarement déçue. Cette fois encore, un voyage olfactif enivrant, une senteur boisée et cacaotée délicieuse sans jamais être écœurante, la finesse et la chaleur du santal … L’univers du génial parfumeur m’envoûte littéralement, pas seulement pour ses senteurs capiteuses et délicieusement orientales que pour la genèse de chacune d’entre-elles.

L’univers imaginaire mystico-littéraire de Lutens, expliqué ICI, invite à la tentation …

Après Rousse et Vitriol d’œillet, je ne sais pas combien de temps encore je vais y résister …

LE SERPENT DANS L’ESTUAIRE

août 31, 2012 at 8:50 , by Temperance

À Saint Brévin, près de Nantes,

œuvre de Huang Yong Ping

PERFECTION

août 29, 2012 at 18:24 , by Temperance

Les anneaux de Daniel Buren et Patrick Bouchain, Nantes.

Cercle de lumière,

anneau de feu

ta spirale m’aspire

au cœur

je respire et me retrouve.

Derviche tourneur

je danse

je monte et je redescends

au gré du souffle

qui m’inspire.

Vortex,

couloir du Temps,

il n’existe pas

et Je suis.

Perspective nouvelle :

change ton regard !

Au centre

ils ne sont plus qu’un.

Unité.

Grâce d’un instant sacré.

PERFECTION.

Category Arts & Culture | Commentaires fermés

LA BAMBINA

août 28, 2012 at 19:57 , by Temperance

Niccoletta Ceccoli

Voici le rêve de cette nuit, qui se présente comme la suite, ou plutôt l’aboutissement de celui fait le 2 Novembre dernier intitulé Les Jumeaux. Il a en effet fallu plusieurs mois de gestation à ce nouvel aspect du Féminin en moi pour voir le jour, il semblerait que ce soit chose faite. Et après un bref calcul, je me rends compte que presque neuf mois jour pour jour se sont écoulés entre les deux rêves d’accouchement …

Je suis dans une salle de travail en train d’accoucher, seule avec le gynécologue-obstétricien. L’expulsion du bébé, une petite fille, se fait très rapidement et très facilement, je ne ressens aucune douleur. Le médecin, au lieu du geste habituel du « coupage » de cordon, lui appuie très fort sur l’abdomen pour la faire déféquer  … Je trouve ça étrange mais je lui fais confiance.

La suite est ici un peu floue, le bébé est parti faire une petite toilette dans les bras de la sage-femme, et le gynéco s’impatiente de les voir revenir : au moment où il ouvre la porte dans un grand geste, les voilà de retour, et la femme me tend ma petite fille, toute ronde et potelée, vigoureuse, avec des yeux très très ronds également et presque un peu gonflés. On se regarde longuement. Puis, l’enfant me parle et me dit : « maman dodo ! ».

Dans la foulée, je sors de l’hôpital (plus rapide que Rachida Dati mais sans les talons), et en guise de couffin j’ai mis la petite dans une sacoche d’ordinateur portable.

J’arrive directement dans une salle de classe, où se trouve une de mes anciennes camarades de fac que j’aimais beaucoup, Coralie, et qui aujourd’hui exerce le même métier que moi, en train de faire cours à des élèves.

J’ouvre alors la sacoche, mon bébé dort et elle se réveille toute transpirante. Malgré tout je comprends qu’elle a froid, alors je lui met une petite couverture rouge. Je la sens rassurée et elle se rendort.

Je me réveille.

Au début de la nuit j’ai aussi rêvé très clairement d’un homme (que je ne connais pas), très fort et très costaud qui m’apprenait à me servir d’un compas et à tracer des cercles …

RETOUR À LA MAISON

août 27, 2012 at 17:55 , by Temperance

Photo ICI de la maison dans la Loire vue à Nantes de Jean-Luc Courcoult,

Fondateur de la Compagnie Royal Deluxe

Quelle belle vision d’étrangeté que cette maison en partie immergée dans le fleuve, comme emportée par les eaux, évocation de la fragilité des choses qui semblent aussi solides qu’une demeure en pierre …

Une œuvre poétique, décalée, que j’ai eu le plaisir d’admirer. J’y ai vu le symbole de mon été, durant lequel je me suis laissée aller au mouvement de la vie, me laissant glisser au rythme nouveau d’un foyer recomposé et chahutant, en acceptant de porter un regard neuf sur des certitudes bien ancrées, pour me rendre compte au final que rien ne s’est effondré, et que je tiens toujours debout !

La maison – comme moi – n’est pas parfaite, elle est ancienne et toute penchée – (heureusement je n’en suis pas encore là) – témoignant ainsi de son vécu, mais ce côté « tour de Pise » fait d’elle une construction totalement unique.

Category En marge | 3 Comments

TOUT EST UN

août 4, 2012 at 20:02 , by Temperance

« - Que signifie le rêve que j’ai fait cette nuit ?

- L’enseignement que tu reçois en rêve, c’est à toi d’en comprendre le sens. C’est pour cela qu’il t’est donné en rêve. (…) Les images du rêve sont une enveloppe. À l’intérieur est caché leur sens. C’est à l’intérieur que tu trouves l’éveil, pas au dehors ! (…). Chaque rêve s’accomplit, car chaque rêve est préparation. TOUT CE QUE VOUS FAITES MAINTENANT EST ACTE DE RÊVE, PENSÉE DE RÊVE. Que vos rêves soient toujours de plus en plus beaux ! Car tout deviendra réalité. Le rêve aussi est foi  » …

Dans Dialogues avec l’Ange.

Cette nuit pas de rêve, mais une insomnie, tout aussi utile …

Comprendre au moyen de la pensée est un premier pas, mais ce n’est pas vraiment comprendre. Seul le cœur fait entrer la lumière dans la pièce encore obscure où s’entassent les questions tant de fois ressassées.

Ces derniers temps je me suis sentie divisée intérieurement. Ma tête me joue des tours, alors que mon cœur sait. Ma tête parle trop fort, et lui coupe la parole. Alors mon cœur attend patiemment que le vacarme cesse pour se faire entendre à nouveau. Ma tête elle, s’enorgueillit de la maitrise qu’elle entend exercer sur tout le reste. Mon cœur, humble, la regarde s’agiter.

J’ai considéré ma vie comme on découpe du pain en tranches :

les semaines ou les WE avec mon fils, les semaines sans. Ma vie de femme d’un côté, ma vie de maman de l’autre. Ma vie d’enseignante comme la partie visible et officielle de mon activité professionnelle, ma vie intérieure et spirituelle comme la partie immergée de l’iceberg.

De quoi devenir schizophrène !

J’ai moi-même entretenu cette division, cette dichotomie, et je viens juste de COMPRENDRE que tout cela est un seul et même chemin, une seule et même vie. La mienne. Il est temps que je transforme cette expérience de la dualité en énergie créatrice, que j’établisse des ponts, des passerelles. Il est temps que Tempérance reprenne du service, car tous ces différents aspects de moi ne sont pas destinés à rester cloisonnés : ils doivent communiquer entre-eux, sinon comment pourrais-je communiquer avec moi-même ? Sans parler des autres, et du reste …

J’ai compris que quand je suis avec mon fils, je n’ai pas à être frustrée d’avoir moins de temps pour lire, écrire, ou « méditer ». Je n’ai pas à me sentir séparée de cette source d’enseignement. Car il est un Maître qui m’apprend tant de choses essentielles : l’émerveillement, la patience, les éclat de rires, la douceur alliée à la fermeté, ou autrement dit l’autorité (et ça c’est pas gagné …). Son enseignement ne se trouve pas dans un livre, il est dans la vie et dans ce qu’elle a de plus brut, de plus concret. Ce qui est nouveau pour lui doit le redevenir pour moi.

J’ai compris que quand je fais des choses « simples » et que je rechigne à les faire justement parce qu’elles le sont trop à mon goût, ma mauvaise humeur m’éloigne de la vérité de mon être et de la beauté du moment.

J’ai compris qu’il y a un temps pour tout, mais que Tout est là, en même temps.

Lorsque j’écris à l’homme que j’aime qu’il me manque, quand je lui dis combien je l’aime, et qu’en même temps je cherche l’union avec le Divin, ce n’est pas lui d’un côté et Lui de l’autre … Mais c’est l’Univers entier que j’aime à travers cet homme.

J’éprouve enfin dans mon cœur ce qu’Arouna Lipschitz entendait dire quand elle écrit que l’amour pour l’Autre n’empêche pas l’amour de l’Un.

Je l’avais intellectualité, conceptualisé, mais pas éprouvé.

Décidément, le cœur est le seul organe qui peut se prévaloir de la juste pensée.

Maintenant je peux partir en vacances …

Mickaël Parkes, Going nowhere

PAROLA SACRA

août 1, 2012 at 10:34 , by Temperance

, 17ème lettre de l’alphabet hébraïque, Tarot de Marie ELIA

Le pont entre la matière et l’esprit : LA PAROLE.

Dans Dialogues avec l’Ange.

DU DOUTE

juillet 31, 2012 at 16:49 , by Temperance

Mickaël Parkes, Nika

« Je suis saisie par la peur de ne pas savoir distinguer le vrai du faux pour reconnaître mon Maître Intérieur ».

Dans Dialogues avec l’Ange.

Category En marge | 4 Comments

« Older Entries

CHIROPTERA

septembre 9, 2012 | More
Top of page
play roulette online online casino bonus online casino gaming